Sous le charme du nouveau Woody Allen

Publié le par Princesse Mentos

Comme le temps n'était beau, j'en ai profité pour aller voir le nouveau Woody Allen. Avec la folie des partiels, je n'ai pas pu aller le voir avant.

J'aime beaucoup les films de Woody Allen, et ce n'est sans doute pas LE film du siècle mais c'est en tous cas un EXCELLENT Woody. 

 

Minuit-a-Paris.jpg

 

 

Le début du film est un enchaînement de plans de Paris sur un fond de musique jazz. On comprend pourquoi on aime Paris et Woody Allen doit l'aimer autant que son quartier de Manhattan.

Owen Wilson ( Gil ) y apparaît très bien, un homme très sympathique, très épris de son (nouveau) travail ou plutôt nouvelle lubie à savoir l'écriture d'un roman. En revanche, sa fiancée ( Inez ) a l'air nettement moins commode, un brin rabageoise. Leur ami paraît comme un homme quelque peu prétentieux, qui se permet de donner des leçons à tout le monde, et il flirte dangeuresement avec Inez, et comme je ne cautionne pas ce genre de comportement, j'ai du mal à rester de marbre.

mais venons-en au synopsis qui est l'histoire de Gil et Inez, un couple fiancé préparant leur mariage. Ils sont venus passer quelques jours à Paris, accompagnant les parents d'Inez qui eux sont venus pour affaire. Gil est totalement sous le charme de la capitale et souhaiterait s'y installer, prétextant qu'il est bien plus inspiré pour son roman ici qu'en Amérique; mais ni sa fiancée ni ses beaux-parents ne l'entendent de cette oreille. Gil et Inez rencontre un autre couple américain dont le mari est un ancien flirt d'Inez qui va contribuer à éloigner le couple encore plus. Au lieu d'accompagner sa promise dans les musées, expositions, boîtes de nuit, Gil se promène dans Paris afin d'y puiser de l'inspiration pour son livre. Et alors que les douzes coups de minuit ont sonné, il est invité à monter dans une vieille peugeot des années 20, qui va l'emporter dans le Paris de ces années là. Au fil de ses nuits trépidantes, il rencontre Zelda, T.S Eliot, Cole Porter, Gertrude Stein, Salvador Dali, F. Scott Fitzgerald, Ernest Hemingway, Pablo Picasso, Henri Matisse, ... Il va tomber peu à peu amoureux d'Adriana qui n'est autre que la muse de Picasso, après avoir été celle de Modigliani. Bien sûr quand Gil raconte à sa fiancée Inez ce qu'il vit chaque nuit, elle n'en croit pas mot.

link

Publié dans Cinéma

Commenter cet article